Parce qu’octobre, c’est nous

Octobre est arrivé cette année, accompagné comme chaque fois de grisaille, de pluie, de vent, de week-ends surchargés, de nez qui coulent et de pulls qui grattent. Et pourtant. Je suis ingrate avec Octobre. Je l’aime beaucoup ce mois, au fond. Parce qu’octobre, c’est toi. Parce qu’octobre, c’est nous.