Recette anti-gaspi : la gelée de queues de fraises

bowl-bowl-of-fruit-close-up-2820142

S’il y a un fruit qui met tout le monde d’accord à la maison, c’est bien la fraise ! Dès la fin avril, on trépigne d’impatience pour goûter les meilleures fraises de notre village, cultivées dans une ferme à quelques kilomètres de chez nous. La saison est courte, mais riche et intense !

On va chercher nos raviers plusieurs fois par semaine et on les savoure tout simplement au naturel, ou en les trempant dans le sucre ou la crème chantilly… Un délice ! J’en achète aussi pour faire des confitures, avec ou sans rhubarbe (mon péché mignon).

En 2 mois, ce sont des kilos de fraises qui sont engloutis à la maison… et donc des centaines de queues de fraise bonnes à jeter. Quoi ? à jeter ? Non non non, ma petite dame ! Cet or rouge et vert est si parfumé et si précieux qu’il mérite bien une deuxième vie, non ?

bowl-close-up-delicious-2820144

Persuadée de leur trouver une utilité culinaire tôt ou tard, je me suis amusée à congeler au fur et à mesure mes queues de fraises. A la fin de l’été, j’en avais un fameux paquet. C’est alors que j’ai découvert qu’on pouvais en faire de la gelée.

Je me suis mise en quête de LA bonne recette. Mais comme toujours, j’ai fait comme je le sentais 🙂

RECETTE

Alors, concrètement, j’ai d’abord dégelé mes queues de fraises dans une casserole remplie d’eau juste au-dessus des queues de fraises. Ensuite j’ai fait bouillir cette eau et je l’ai laissée à gros bouillons durant 4 minutes. J’ai laissé refroidir et infuser durant 2 bonnes heures.

Il faut ensuite passer la mixture à la passoire, pour recueillir le liquide refroidi. En essorant bien les queues de fraises qui restaient humides, j’ai obtenu au total 600 g de liquide. J’y ai ajouté la moitié du poids en sucre (donc 300 g, si tu suis bien). Et j’ai remis à bouillir, en prenant soin d’ajouter une cuillère à café d’agar-agar (un gélifiant naturel). Après 3 minutes de gros bouillons, j’ai arrêté la taque et immédiatement versé la (future) gelée dans des pots de confiture stérilisés, que j’ai retournés pour qu’ils fassent le vide d’air.

C’est la première fois que j’utilisais de l’agar-agar, j’avais un peu peur que ça ne « prenne » pas, mais c’est vraiment au refroidissement total qu’on voit que la gelée est bien une gelée.

IMG_5698

Et le verdict ?

Je n’ai pas résisté longtemps à ouvrir le premier pot pour goûter ! Et je n’ai pas été déçue 🙂 La gelée a vraiment un bon goût de fraise, léger et acidulé. Je continuerai à préférer la texture de la confiture, je pense. Mais cette gelée fait le job et ne passera pas l’hiver ! En variante, on peut ajouter quelques feuilles de menthe au moment de l’infusion… j’aimerais tenter aussi le basilic !

Voilà une belle façon de réutiliser des queues de fraises (et on me dit dans l’oreillette que c’est possible aussi avec les épluchures et trognons de pommes… prochaine recette anti-gaspi à essayer !).

Wal & Joe Weddings

 

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s