Poupette est déjà entrée à l’école, en mai dernier. A tout juste 2 ans et demi, elle avait fait ses premiers pas en classe d’accueil. Juste pour quelques semaines. On a longtemps hésité à la faire entrer à l’école pour si peu de temps… Mais on ne l’a pas regretté. Poupette était très demandeuse : bricolage, activités, chansons… Autant de besoins que nous ne pouvions plus combler.

Après quelques semaines, on a déjà constaté une évolution incroyable chez elle : nouveaux mots, nouvelles expressions, nouvelle manière de dessiner, nouvelles envies de découvrir, encore et toujours… et nos larmes aux yeux quand elle a récité par coeur son petit compliment pour la fête des pères… !

Nos inquiétudes ou pincements au coeur, aussi, quand on a appris qu’elle était plutôt seule et observatrice lors des récréations. Qu’elle ne lâchait pas la main des institutrices.

Notre fierté, quand elle courait vers sa classe, le matin, en nous faisant signe de la main et en lançant « à tantôt Maman, amuse-toi bien au travail ! » (oui, oui Chérie 🙂 )

Ce matin, nous étions confiants. Cette première vraie rentrée, elle l’attendait déjà depuis des semaines…
– « Elle est fermée, l’école, Maman ? »
– « Oui chérie, ce sont les vacances ! »
– « et pourquoi ? elle est où Madame Stéphanie ? »

Des questions cent fois posées durant 2 mois. Avec toujours les mêmes réponses. Jusqu’à il y a quelques jours. On a compté les dodos, on a ressorti le cartable, on a acheté une nouvelle gourde, on a préparé une jolie robe.

Réveil un peu difficile ce matin (bah oui, la Poupette est une grasse-mat-addict, pour notre plus grand bonheur), mais grand sourire quand on lui a rappelé où elle allait aujourd’hui.

Prête !
Prête !

Un biberon et une tartine plus tard, nous étions réunis, à quatre, dans la voiture en direction de l’école (bah oui, BébéCha n’allait pas rater ce grand moment !). « Tourne là, papa ! C’est par-là, l’école ! ».

Arrivée dans la grande cour, retrouvailles avec sa cousine, ses copains, sa Madame Stéphanie. Yeux écarquillés, démarche franche, sourire aux lèvres. Regard attentif et main qui ne lâche pas celle de Papa. Et puis une grosse envie de câlin avec Papa avant d’entrer en classe. Un besoin d’être rassurée avant de faire le grand saut.

Attentive
Attentive…

Doudou à la main, elle est entrée en classe, devant nous. Elle y a retrouvé ses repères : la table avec les jeux, le petit banc près de la fenêtre d’où on dit au revoir à Papa et Maman. C’était gagné. On pouvait partir, heureux et le coeur léger. Sans oublier de lui faire signe à la fenêtre, bien sûr. Ce qu’on a fait.

Le petit banc à la fenêtre, pour dire au revoir à Papa et Maman
Le petit banc à la fenêtre, pour dire au revoir à Papa et Maman

 

Bonne journée Poupette !
Bonne journée Poupette !

Une première rentrée rêvée. Une Poupette heureuse et en confiance. Et nous, tellement fiers d’elle !

Et chez vous, comment s’est passée cette première rentrée ?

 

Publicités