Il y a quelques jours, j’ai craqué. Littéralement. Fatiguée, énervée, stressée (mais il n’y a pas vraiment d’excuse à ça…). Poupette a testé mes limites et elle les a trouvées. J’ai crié. Fort. Je l’ai grondée. Elle a pleuré. Il m’a fallu une heure pour me calmer. Parce qu’elle m’avait poussée à bout. Et que j’ai immédiatement regretté ma réaction. Mais c’était trop tard. 

Tout ce qui s’est passé cet après-midi-là est pourtant l’inverse de ce que je veux. De ce que je suis. De ce que je souhaite pour mes filles. Une maman qui les élève, pas une maman qui les éduque. J’aime bien ce mot « élever ses enfants ». J’aime l’idée qu’au quotidien, on mette tout en oeuvre pour les « élever », en faire des êtres uniques et exceptionnels, les élever vers le bien et les valeurs qui nous sont chères. C’est un peu comme construire la plus belle des échelles, sûrement la plus haute et la plus difficile à gravir. Y placer des échelons sans relâche, tous les jours, et leur tenir la main pour les aider à monter.

Élever mes filles est sans doute la mission la plus difficile et la plus belle qu’il m’ait été donné de faire.

  • Un gros dossier, avec une énoooooorme responsabilité !
  • Deux petites cheffes intraitables, sur mon dos (et dans mes bras) 7 jours sur 7, 365 jours par an.
  • Un contrôle quotidien et des évaluations régulières (« Maman, pourquoi tu viens me chercher ? Je voulais Papa !« )
  • Des remises en question, sans cesse. Pour faire plus, pour faire mieux. (« Maman, elle est pas bonne, ta purée !« )
  • Pas de formation ou de remédiation. Non, non, ma petite dame. Il faut être bon dès le premier jour (ou du moins, le plus vite possible).
  • Des objectifs nouveaux tous les jours (« Maman, j’ai fait cacaaaaaaaa, tu viens ?« )
  • Des bonus et augmentations, parfois 🙂 (« Maman, tu es la plus gentille du monde« ) ❤

Définitivement le plus beau métier du monde.

Celui pour lequel je serais prête à tout.

Celui que j’exercerai chaque jour de ma vie jusqu’au dernier.

Celui qui me rend heureuse.

Fatiguée, imparfaite, et parfois au bout du rouleau, mais heureuse !!!

IMG_0026

Publicités