La nature t’a dotée de ces yeux si particuliers. Si bleus et si clairs. Brillants. Pétillants. Presque transparents. Ces yeux pour lesquels on nous a déjà si souvent arrêtés dans la rue, au supermarché ou à l’école. Et qui ont déjà suscité nombre de réactions, commentaires ou likes sur les réseaux sociaux. Si un jour tu me lis, sache qu’avec PapaGirls, on se demande encore souvent comment on a pu te donner de si beaux yeux (en toute modestie bien sûr) !

Je me demande souvent si tu t’en rends compte ? La puissance de ton regard, sais-tu, du haut de tes 4 ans, qu’il ne laisse quasi personne indifférent ?

Tes yeux sont si clairs que je peux lire en toi comme dans un livre ouvert.

Si bleus que je m’y plongerais sans rechigner pour faire quelques longueurs. Ou qu’on les confond parfois avec le bleu du ciel.

Si grands qu’ils sont curieux de tout, observent le monde et enregistrent tout ce qui se passe autour d’eux. Ils sont le catalyseur de ta vivacité d’esprit et à l’origine de tes réflexions sur les choses qui t’entourent.

Si purs qu’ils regardent le monde avec une naïveté toute particulière, inhérente aux enfants, qui te va tellement bien et me fait si souvent décocher un sourire.

Si profonds et puissants que quand je ne suis pas bien ou que quelque chose ne va pas, il suffit que je les regarde et ils me donnent une énergie incroyable.

Si expressifs que je peux voir quand tu as mal, quand tu es triste ou quand tu veux un câlin, quand tu es bien, quand tu te poses des questions, quand tu as envie ou quand tu n’as pas envie.

Si pétillants qu’ils sont comme les bulles d’une coupe de champagne, précieux et joyeux !

Sont-ils si particuliers finalement ? Ou le sont-ils parce que je les regarde avec mes yeux de mère ?

Pour moi, ils sont juste parfaits. Sache, ma Poupette, que j’y lis tout l’amour que je ressens pour toi, depuis que tu as fait de moi une maman.

 

Publicités