Etre entouré(e) d’ami(e)s, voilà un bien précieux. Ils sont là quand ça va bien ou quand ça va moins bien. Ils sont les partenaires des fous rires, des bêtises, des 400 coups, mais aussi des chagrins et des coups durs. Ils sont souvent un rocher auquel on peut s’accrocher, une épaule sur laquelle on peut pleurer, une oreille prête à écouter, un sourire qui partage le bonheur. Et puis, les amis, on a le luxe de les choisir. 

Au fil des ans, les amitiés peuvent changer. Elles évoluent : se renforcent ou au contraire s’éteignent doucement. Pour mieux renaître parfois. Chaque ami est différent. Chaque amitié aussi. Telle amitié peut se nourrir de réciprocité, telle autre de régularité. Et ce qui est magique, c’est que de nouvelles amitiés peuvent surgir à tout moment, parfois quand on ne s’y attend pas !

Du plus loin qu’il me souvienne, j’ai toujours été entourée de nombreux amis. Chez ma gardienne que j’appelais affectueusement Mamou, à l’école maternelle avec un noyau dur de 3 copines, et puis à l’école primaire, la grande école. Celle qui m’a beaucoup fait pleurer le matin, mais celle qui m’a tellement apporté. Une grande école avec une cour de récréation qui paraissait si impressionnante et des centaines d’élèves (que des filles).

Si j’ai eu des difficultés pour m’adapter à ce nouvel environnement, j’y ai aussi construit des amitiés fortes qui se sont renforcées à l’école secondaire et perdurent encore aujourd’hui (coucou les Mijoles !).

De mes années à l’université, paradoxalement, je n’ai pas gardé beaucoup d’amis proches. De mes années en tant que responsable de mouvements de jeunesse, oui. Et puis, il y a les femmes/copines des amies de PapaGirls. Certaines d’entre elles sont devenues de vraies amies et c’est toujours un plaisir de se voir entre couples.

Et puis, il y a les nouveaux amis. Des amitiés basées sur les enfants. Avant d’en avoir, je ne soupçonnais pas à quel point les enfants pouvaient être un formidable réseau social à eux seuls ! En même temps qu’ils se construisent leur propre réseau social, ils sont réellement un vecteur de nouvelles connaissances et d’amitiés. Et ce dès les premiers sourires ou les premiers babillages ! Avoir des enfants est un point commun qui rapproche énormément 2 personnes que tout opposerait par ailleurs.

Des papas et mamans qu’on rencontre tôt le matin (vers 7h) chez la gardienne. Avoir tous les yeux cernés et le filet de lait caillé sur la veste, échanger des regards compréhensifs sur la petite nuit passée, la dent qui tarde à percer ou le rhume qui se pointe, forcément ça rapproche.

Il y a les papas et les mamans des amis d’école. Ceux qu’on connaissait quand on était petits et qu’on retrouve, 25 ans après, se remémorant nos propres souvenirs de maternelle. Ceux qu’on découvre grâce aux amitiés rapprochées des enfants, quand ça commence par un poli « bonjour » à la sortie de l’école et que ça finit par un barbecue jusqu’aux petites heures, quelques mois plus tard, un soir d’été. Ou par un resto bien mérité entre mamans un jeudredi soir. Par une virée improvisée au McDo. Ou encore, par quelques longueurs à la piscine entrecoupées de conseils avisés 🙂

Il y a les papas et les mamans qu’on rencontre aussi lors des activités extra-scolaires des enfants. S’attendrir devant les entrechats, verser une larme face à la première danse sur scène, des grandes premières partagées qui rapprochent aussi beaucoup.

Et puis, il y a les autres mamans blogueuses, celles que je ne connais pas vraiment, mais sur qui j’ai l’impression de savoir tellement de choses. Devenir une maman blogueuse m’a apporté énormément. D’autres manières d’envisager la parentalité sur lesquelles je me suis ouverte. Des expériences similaires dans lesquelles je me suis retrouvée et qui m’ont beaucoup rassurée. Des bonnes idées de livres, de jeux ou de bricolages piochées de-ci de-là. J’ai eu l’occasion d’en rencontrer quelques-unes en vrai, chaque fois c’est un mélange d’appréhension et d’excitation, et ça se termine en moment vrai et sincère, avec des conversations intarissables autour de nos enfants et de notre vie de maman.

En résumé : faire des enfants, c’est aussi agrandir votre réseau d’amis ! Chez toi aussi ?

Source photo : Flickr

 

Publicités