Maman n’est pas un Bisounours

…et la vie, c’est pas (toujours) le paradis. Cette phrase, elle est issue d’un SMS que PapaGirls m’a envoyé ce matin. Et en boutade, je lui ai répondu que ça pouvait très bien faire l’objet d’un article sur le blog. Je ne croyais pas si bien dire…

Tout a commencé très tôt ce matin. Trop tôt probablement. Trop brusquement, trop rapidement. La mission était pourtant simple : BébéCha avec PapaGirls ; Poupette avec moi. Chacun sa fille à gérer, du lever au « dépôt » (oh que je n’aime pas ce mot).

Et moi, j’ai foiré.

Une Poupette que j’ai dû réveiller avec douceur d’abord, fermeté ensuite, énervement enfin. Et tout s’est enchaîné dans les cris. Et pourtant je sais pertinemment que ce n’est pas la « méthode » à employer avec elle. Avec aucun autre enfant d’ailleurs. Les cris ne sont pas une méthode. Les cris ne servent à rien.

Les cris blessent, les cris peinent, les cris tuent.

Et pourtant je les ai utilisés et réutilisés comme des armes. Face à ma fille de 4 ans et demi… Et pour des futilités. « Dépêche-toi ! », « alllllleeez », « plus viiiiite », « je n’ai pas le temps! » …

Pourquoi ? Parce que JE ne voulais pas être en retard, JE ne voulais pas rater mon train. Et ELLE, elle subit MON rythme. Celui que JE lui impose. Si petite encore, elle comprend tellement de choses, mais pas encore cette notion de « retard ». Et ne devrait pas, d’ailleurs ! Elle devrait être insouciante et libre, vivre sans contraintes, observer le monde qui l’entoure, prendre le temps de le découvrir. De chanter, de tourner, de danser. Ma princesse, ma Poupette, mon petit oiseau ❤

Mais je suis sa maman. Une maman qui bosse. A temps plein. Qui aime son travail. Et qui fait de son mieux pour tout mener de front. Mais qui a échoué ce matin, lamentablement.

Oui, je l’ai eu mon train. A quel prix ? Celui des larmes qui perlent dans les yeux de ma grande fille. Cela en valait-il la peine ?

Non. Clairement non. Et même si je sais que « ça ira mieux demain », que les milliers de câlins qu’on a faits ce soir, que les « Je t’aime jusqu’à la lune et aux étoiles » et les bisous d’amour nous ont mis du baume au cœur à toutes les deux, je sais aussi que j’ai détesté la mère que j’étais ce matin avec elle.

Et que je ferai de mon mieux demain. Comme chaque matin depuis 4 ans et demi.

Désolée pour cet article un peu (trop) perso. Il résonne comme une thérapie, un besoin d’exorciser. Un besoin de croire que je ne suis pas la seule. Une envie de se faire pardonner, si elle me lit un jour. Un cri de honte, mais aussi une lueur d’espoir. 

Vivement demain.

Lau*

DSC_0655

Publicités

17 réflexions sur “Maman n’est pas un Bisounours

  1. Très sincèrement, je crois aussi qu’on se met trop la pression avec l’éducation positive. S’énerver parfois sur nos enfants, crier un peu, ne va pas non plus les traumatiser – je crois qu’il faut commencer par être bienveillante envers toi, je suis sûre que ta fille ne t’en veux pas, et qu’elle va bien… ne soit pas trop dure avec toi même!

    Aimé par 1 personne

    1. Oui tu as sûrement raison. On fait tous ce qu’on peut. Nous ne sommes que des êtres humains avec leurs failles. Je n’ai pas le souvenir d’avoir été traumatisée par les cris de mes parents, en tout cas ! Elle ne m’en veut pas, je le sais. Mais quand j’y repense, c’est moi qui m’en veux encore. Heureusement aujourd’hui a été une belle journée qui a effacé ce mauvais départ de la semaine 😉 merci !

      J'aime

  2. Malheureusement, cela arrive à tout le monde quoiqu’on en dise. Mais il ne faut pas trop culpabiliser. Prendre le temps de se poser et d’en reparler après coup en s’excusant le cas échéant est aussi très positif. Ils ont aussi besoin d’apprendre qu’ils n’ont pas à être parfaits, qu’ils ont aussi le droit à l’erreur et qu’il convient juste de réfléchir ensuite pour voir ce que l’on a un peu raté !
    Je suis d’accord avec Picou, trop de pression avec ses éducations bienveillante et positive !
    Allez, keep calm et demain est un autre Jour !

    Virginie

    Aimé par 1 personne

    1. Oui et aujourd’hui s’est bien mieux passé 😉 j’en ai reparlé avec elle. Elle ne m’en veut pas. Elle a un regard très lucide sur nos réactions d’adultes. Et sur ses réactions à elle. Ça nous aura au moins permis de se poser toutes les 2. Merci à toi 😘

      Aimé par 1 personne

  3. Oh comme je te comprends, j’ai la même réflexion ces derniers jours. Et j’ai raté de nombreux trains.Il faut dire que je suis assez chamboulée par les spasmes du sanglot de mon Emilio que je prends comme un signal d’alarme… Alors on lève le pied, et tant pis si on est en retard. Gros bisous!

    Aimé par 1 personne

  4. Courage ma belle. Ce n’est pas facile quand on bosse.. Tu sais même ici, je fais le même et pourtant je ne travaille pas! Mais je me lève déjà à 5h30 pour les pères et je ne veux pas que mon grand soit en retard. On fait de notre mieux et on fait comme on peut. Je t’embrasse :*

    Aimé par 1 personne

  5. Tellement pas la seule que j’ai eu la même situation ce matin. L’homme est en voyage alors je gère seule toute la semaine. D’habitude il gère les matins et je la reprends le soir. Le mardi je vais la chercher plus tôt à la garderie alors je ne voulais pas rater mon train ce matin et tout est partis en cacahuète parce que je lui ai demandé de faire ses cheveux, qu’elle a mis ses pinces mais qu’elle n’a pas brossé ses cheveux du coup quand j’ai passé la brosse dedans pour faire une queue de cheval, elle a crié parce que j’ai rencontré des nœuds… Je l’ai eu aussi mon train mais au prix de quelles larmes ? :/

    Aimé par 1 personne

    1. Typiquement le genre de situation qui aurait mis le feu aux poudres aussi ici. En l’occurrence hier, ça a commencé à dégénérer quand elle a voulu une culotte Petite Sirène qui était au linge sale. Drame complet.
      C’est futile pourtant. Mais ça peut prendre des proportions !!!
      Courage pour tes moments solo! Bisous 😘

      J'aime

  6. Je pense que ça arrive à tout le monde. Oui, c’est dur de voir les larmes sur leur bouille toute choupie et innocente mais ça n’est sûrement pas la première fois ni même la dernière. On voudrait toujours faire mieux et c’est sûr qu’imposer notre rythme a un enfant si jeune ça peut parfois paraitre difficile… Mais je suis certaine que tu fais du mieux que tu peux comme toutes les autres mamans et ça c’est déjà beaucoup pour eux 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oh oui c’est dur. Surtout de savoir que c’est moi qui ai provoqué ses larmes. Oui on fait toutes ce qu’on peut, pas toujours ce qu’on veut… et oui, je pense que mes filles m’aiment avec mes failles et mes défauts. Merci pour ton message ! Bisous 😘

      Aimé par 1 personne

  7. Le syndrome « je pars au boulot la boule au ventre parce que j’étais un dragon », je connais que trop… c’est moche Alors, je m’excuse (le soir) et je promets que je vais faire des efforts. Je me dis que c’est peut-être pas si mal pour eux de savoir que les adultes aussi ne sont pas parfaits?!
    courage!

    Aimé par 1 personne

    1. et oui, nous ne sommes que des êtres humains avec leurs défauts et leurs failles, pas des bisounours. Quelque part, on ne leur ment pas… et on leur montre que parfois, il y a des jours « sans », que ça peut arriver à n’importe qui. Merci et courage à toi aussi !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s