Si vous me suivez, vous aurez constaté que je suis l’heureuse maman de 2 filles ! C’est d’ailleurs en apprenant que j’attendais la 2e que j’ai choisi le nom de mon blog 🙂

Je ne saurai jamais ce que c’est d’avoir un garçon… et je ne sais pas vraiment si ça me manque. Comment pourrait-on manquer de quelque chose qu’on n’a jamais connu, finalement ? J’ai moi-même un petit frère, donc je connais la fratrie frère-sœur pour l’avoir vécue. Mais j’élève 2 filles avec PapaGirls. Avec bonheur et questionnements, comme tous les parents, j’imagine !

Il y a quelques jours, plusieurs personnes ont partagé sur Facebook les résultats de cette étude scientifique selon laquelle les familles les plus heureuses sont celles où il y a 2 filles. Evidemment ça m’a interpellée. Et fait sourire… Pas de point de comparaison, je ne pourrais donc infirmer ou confirmer cette étude ! Mais oui, elles nous rendent heureux 🙂

Quoi qu’il en soit, famille heureuse ou non, il y a indéniablement quelques caractéristiques très particulières qui prouvent qu’il n’y a que des filles à la maison (pardon, PapaGirls!). Et que j’ai choisi d’illustrer en 5 citations, drôles ou juste pertinentes…

1. Une princesse, tu seras !

Robes, tutus, couleur rose, longues tresses et paillettes… on a beau leur proposer des multitudes de jouets, il y a une grande constante dans ceux qu’elles choisissent : on joue avec les poupées princesses, on se déguise en Cendrillon, on lit des livres de la Petite Sirène, on porte des culottes Vaiana, on fait des puzzles de Raiponce et on boit même dans le gobelet de la Reine des Neiges. Et d’ailleurs, si on demande à Poupette ce qu’elle aimerait devenir plus tard… je vous le donne en mille… !

i0155seul-z

2. Une garde-robe bien remplie, tu auras

Oh qu’elles portent bien leur nom celles-là ! Mes filles n’ont que (presque) 5 et 2 ans et demi, mais ont une garde-robe à faire pâlir les plus grandes stars de la mode (et aussi leur maman, accessoirement). Ne vous y méprenez pas, je ne les remplis pas toute seule, elles reçoivent beaucoup de vêtements de la famille et des amis. Le résultat : je suis quasi sûre que je pourrais les habiller différemment chaque jour de chaque saison. Elles ont définitivement plus de vêtements que moi. Mais je dois bien avouer que j’adore préparer leur tenue chaque soir, choisir avec soin ce qui leur ira le mieux selon les circonstances… c’est un peu comme si je rejouais moi-même à la poupée 🙂

654925996b796b2debc0deed4831c693--blabla-sentences

3. Tes cheveux, tu laisseras pousser (ou pas)

Et parfois au prix d’atroces souffrances causées par cet objet de torture extrême qu’est la brosse à cheveux. Il suffit qu’on l’approche à moins de 10 centimètres des cheveux de l’une de nos filles pour que les cris et les hurlements nous percent instantanément les tympans ! Mais pas question de les couper pour autant… alors on a tout essayé : les attacher pendant la nuit, appliquer du démêlant, faire des tresses. Le résultat est toujours aléatoire, et la corvée « brosse à cheveux », inévitable. Matin et soir. Sous peine de perdre carrément un tympan dans l’aventure 😦

2c67c868eb8d2e2f29c04e908c40fa60--smile-quotes-matins

4. Beaucoup de copines, tu auras

Et souvent, tu changeras. Je ne sais pas si c’est le propre des filles ou si c’est l’âge, mais les copines de Poupette changent très souvent. Et peuvent passer du statut de « meilleure amie pour la vie » à « pas invitée à mon anniversaire » du jour au lendemain ! De vraies girouettes de l’amitié ! Du coup, quand j’ose les contredire ou les obliger à manger des brocolis, j’ai également droit à « T’es plus ma copine ». « OK, pas de souci. Et comme je suis pas ta copine, je te refilerai pas de morceau de chocolat, d’abord ! »

69b81e93f6ef0e8259977d236c96e415--cabochons-avent

5. Râler par principe, ton credo

Là non plus, je n’oserais pas affirmer à 100 % que c’est le propre des filles. Mais franchement, elles sont championnes en « je fais du boudin pour des bêtises » ! Quand je leur prépare des crêpes alors qu’elles voulaient des gaufres, quand je lance Vaiana et qu’elles voulaient La Reine des Neiges, quand (trahison ultime), je leur mets la barrette rose à paillettes alors qu’elles voulaient la blanche avec les étoiles (imagine un peu le drame, sérieux!). Quand je leur demande de ranger, quand je leur demande de mettre leurs pantoufles, quand je leur prépare une robe et qu’elles voulaient un pantalon. Bref, les occasions de râler sont légion au quotidien ! Et elles ne s’en privent pas. Ce qui – à la longue – peut être usant, il faut l’avouer. Mais parfois si futile que tellement drôle !

ae2db0a3f63f2fd3cba58a2a74b94543

La liste pourrait être bien plus longue, c’est vrai… Et il y a sûrement des citations qui peuvent s’appliquer aux garçons aussi ! Vous vous reconnaissez dans celles que j’ai choisies ? Ou vous en avez d’autres ? Dites-moi tout !

 

Publicités