Mauvaise mère que je suis… déjà que je n’ai pas allaité, ni materné, ni même pris de congé parental… Voilà que j’en rajoute une couche en me débarrassant de l’organisation de son premier anniversaire avec les copains. Bah ouais. Quelle honte ! Mais vous savez quoi ? J’assume !

Elle a fêté ses 5 ans avec les copains dimanche dernier

Des mois qu’elle en parlait, de sa fête d’anniversaire avec les copains. Des semaines qu’elle « écrivait » ses invitations, qu’elle faisait (et défaisait) sa liste d’invité(e)s. Et mes sueurs froides et moi, on avait vraiment beaucoup de mal à imaginer une maison retournée par 12 gosses de 5 ans surexcités par le sucre et les paquets cadeaux. Non vraiment. J’aime ma fille. Mais c’était au-dessus de mes forces (et de mon petit côté maniaque).

Mes filles sont nées fin octobre et fin février, pour rappel. Autrement dit, je peux faire une croix sur le jardin lors des fêtes d’anniversaire

On aurait pu se rabattre sur quelque chose de « simple », oui. Genre maximum 3 copines (et les plus calmes de la classe, s’il te plaît, ma puce) et faire un atelier biscuits – enfilage de perles – pâte à sel. Mais ce n’était pas envisageable, la demoiselle étant très copine avec tout le monde, et pas que dans sa propre classe, d’ailleurs (un peu people sur les bords, oui oui).

Et pourtant… j’ai été cheftaine nutons dans ma jeunesse !

Les 5-7 ans, les grands jeux, les ateliers bricolage, les goûters bruyants et les chansons à tue-tête, ça me connait ! Je le vivais chaque samedi ! Oui. Mais ça, c’était avant d’en avoir 2 bien à moi, H24 et 7 jours sur 7 🙂

Je me suis donc mise en quête de LA bonne idée

Celle qui m’éviterait une crise cardiaque (et une soirée entière de nettoyage). Et là, miracle. Elle était devant moi, la solution. Une copine qui organise des anniversaires dans une ferme du village. Avec des formules au choix, des thèmes au choix, et la possibilité d’apporter le gâteau… ou non. A un tarif très raisonnable.

J’en ai d’abord parlé avec la principale intéressée, évidemment. Une fête, SA fête, ailleurs qu’à la maison ?! Elle avait quelques difficultés à imaginer. Mais quand je lui ai dit que du coup, elle pouvait inviter 12 copains, ce fut vite emballé et réservé: ses 5 ans, elle allait les fêter à la ferme, avec pour activité la « fabrication du beurre » (c’est elle qui a choisi).

Bon, je ne suis pas complètement démissionnaire non plus

Comme la demoiselle est archi-fan de Vaiana, on a fait un joyeux mix entre les vaches, le beurre et les fleurs de monoï. Et j’ai fait le gâteau, oui Madame ! Un anniversaire unique, sans aucun doute 🙂

Mon aspirateur, ma serpillère et mes tympans ont particulièrement apprécié.

Et la principale intéressée, me direz-vous ? Elle est revenue enchantée, gâtée et impatiente de fêter ses 6 ans.

Sur ce, je vous laisse, j’ai encore 11 mois et demi pour trouver comment ne pas finir sous Xanax.

Et chez vous, les goûters d’anniversaire… c’est à la maison ou pas ? Dites-moi tout !

Publicités