« On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille », disait un certain Maxime Le Forestier il y a quelques années. On ne choisit pas non plus sa place dans la famille. Ce n’est pas la première fois que je m’interroge sur cette place de deuxième dans la fratrie que nous avons créée, PapaGirls et moi. Cette place qu’occupe notre Chacha.

Une place que je découvre en même temps qu’elle

Je suis moi-même l’aînée, PapaGirls aussi. Alors cette place de deuxième a le don de nous intriguer et suscite souvent des commentaires issus de nos observations. Près de 3 ans que la Deuz a fait son apparition dans notre famille. Près de 3 ans, donc, qu’on la voit grandir aux côtés de sa grande sœur et qu’on a vu naître et se construire une relation fraternelle qui nous fascine de jour en jour. Cette place de deuxième est vraiment clé dans leur relation. Elle se définit par elle-même et surtout, elle donne sens à la place d’aînée de sa grande sœur. Qui ne serait qu’enfant unique sans elle.

Oui, indépendamment de son caractère, cette quatrième petite personne définit finalement la place qu’a chaque membre au sein de notre famille.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que sa place de Deuz évolue beaucoup avec le temps !

Elle la prend à bras le corps et l’occupe pleinement, cette position. Elle en joue autant qu’elle en souffre parfois. Elle lui colle à la peau et lui va mieux qu’à personne. Elle sait profiter d’être la plus petite et tirer parti de ce que peut lui apporter sa grande sœur. Tantôt meneuse, tantôt suiveuse. Car être la deuxième, c’est passer facilement les portes que l’aînée a déjà poussées… aller se coucher plus tard – regarder des dessins animés – jouer aux jouets « de grand » – manger des sucettes – zapper la sieste – avoir plein de déguisements de princesse, de couronnes et de barrettes – faire glisser ses doigts sur une tablette – dormir dans un lit de grande…

Mais depuis quelques semaines, ce qu’on expérimente encore plus, c’est la vitesse à laquelle elle grandit au contact de son aînée !

Depuis septembre, l’école joue un rôle considérable, c’est vrai. Mais une fois la grille refermée, elle a auprès d’elle un modèle d’1m08, un peu plus de 15 kg, 5 ans et des poussières. Un modèle qu’elle admire autant qu’elle jalouse. Et qui la tire incontestablement vers le haut ! Le pouvoir de l’imitation joue un rôle tellement important dans les progrès qu’elle fait au quotidien… c’est avec sa grande sœur qu’elle apprend à réciter l’alphabet, à chanter en néerlandais et à compter en anglais, à dessiner, à raconter des histoires… on la surprend même à mieux connaître certaines chansons que sa grande sœur !

Et ce qui est probablement encore plus fort et qui nous fascine chaque jour, c’est que la Prem’s n’a pas conscience de cette formidable influence qu’elle a sur sa sœur. Ce pouvoir magique qui la fait grandir probablement un peu plus vite que si elle était seule. « Juste » un peu plus vite. Mais pas trop quand même ❤

 

Publicités