Je n’ai jamais posté de recette sur ce blog, et pourtant j’adore cuisiner, particulièrement la pâtisserie ! Aujourd’hui, je ne résiste pas à vous partager la recette de ce petit plaisir légèrement sucré, bien belge et ancré dans notre quotidien.

Avant de tester une recette, je fais généralement mon marché dans ce qui existe sur internet et dans mes livres et « j’adapte » la recette à ma façon. Je suis rarement une recette à la lettre, ce serait trop facile ! Et j’aime y mettre ma petite touche, même si c’est parfois périlleux…

J’aime cuisiner, surtout le week-end. A la maison, nous avons plusieurs appareils ménagers qui nous aident beaucoup dans notre quotidien et que j’essaie – quand je peux – d’intégrer dans les recettes – bah oui, autant se faciliter la vie !

Ça faisait longtemps que je cherchais une recette de sandwiches, les vrais sandwiches comme ceux qu’on trouve chez le boulanger en Belgique. Ceux qui me rappellent mon enfance, car ils étaient souvent au menu du samedi soir entre cousins chez Papy et Mamy. Et qu’on était tout heureux d’en trouver dans notre boîte à tartines à la places des tartines, justement. Les sandwiches dans la boîte, c’était un peu la fête au réfectoire !

Et mes filles suivent mes traces… Elles préfèrent même carrément manger des sandwiches plutôt que des tartines. D’ailleurs, on est obligé de constater qu’elles mangent mieux quand elles ont des sandwiches.

Alors pour leur faire plaisir, on en achète régulièrement. Mais ceux achetés en grande surface sont aseptisés. Et durcissent vite. Sans compter qu’on ne sait pas toujours ce qu’il y a dedans ! En boulangerie, ils sont bien meilleurs, mais plus chers… J’ai donc essayé de trouver une recette qui s’en rapproche le plus possible, en puisant des idées ça et là.

Ingrédients pour environ 10 à 15 sandwiches (ça dépend de la taille que vous leur donnez !)

125 ml eau à température ambiante
125 ml de lait à température ambiante
1 œuf
90 g de beurre
2 cuillères à café de sel
500 g de farine de blé, type T55
30 g de sucre
1 sachet de 7g de levure « sèche »

Pour dorer les sandwiches :
1 œuf

Recette

Personnellement, je réalise cette recette à l’aide de ma machine à pain, en utilisant le programme « pétrissage ». Si vous avez un robot à pétrir, c’est encore mieux ! Et si vous n’avez ni l’un ni l’autre… il faudra faire fonctionner l’huile de coude (mais vous ne le regretterez pas, promis).

Comme je fais pétrir la pâte dans ma machine à pain, l’ordre des ingrédients est primordial. Il faut mettre dans la cuve d’abord tous les ingrédients liquides (et à température ambiante si possible), puis tous les ingrédients solides. En prenant soin que le sel et la levure ne soient pas en contact. Donc si vous suivez l’ordre des ingrédients tels que je les ai notés, c’est nickel.

Si vous le faites à la main, mélangez tous les ingrédients « liquides » d’un côté, avec le sel et le sucre. Mettez environ 350 g de farine dans un saladier, faites un puits et ajoutez progressivement le mélange eau-lait-beurre ramolli-œuf-sel-sucre et le reste de farine avec la levure.

Dans la machine à pain, choisissez un programme « pétrissage ». A la main, pétrissez bien la pâte pendant une vingtaine de minutes, jusqu’à ce qu’elle soit lisse et souple. Laissez-la reposer 30 minutes.

Faites-en ensuite des petites boules (de la taille d’une petite balle de tennis) que vous devez laisser encore un peu reposer (10 minutes environ). Transformez ensuite vos petites boules de pâte en forme allongée, placez-les sur des plaques couvertes de papier sulfurisé et laissez-les encore reposer sous un linge propre pendant 45 minutes. Ils vont continuer à gonfler, donc ne les serrez pas trop 🙂

Préchauffez votre four à 250 °C (pas en chaleur tournante, ce n’est pas nécessaire).

Battez un œuf dans une tasse et badigeonnez-en les petits sandwiches avant la cuisson. C’est ce qui leur donnera une croûte légère et dorée.

Placez au four 9 à 10 minutes (en fonction de la puissance de votre four).
Une fois sortis du four, laissez-les refroidir sur une grille et dégustez ! Je n’ai pas encore testé (ils sont trop vite mangés !), mais vous pouvez aussi les congeler.

Cette recette m’a été largement inspirée par le blog de Mamita – je l’ai adaptée à mon goût et à ma machine à pain.
Publicités