Aujourd’hui, j’ai fait ses premières couettes à BébéCha.

Ça ne veut peut-être rien dire pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup (air connu) 🙂 Je ne vous apprendrai rien si je vous dis qu’il y a de nombreuses premières fois dans la vie d’un bébé…

Des premières fois qui marquent (comme le premier « Maman »),

des premières fois qui soulagent (comme la première nuit),

des premières fois qu’on préfère oublier (comme le premier vaccin),

des premières fois qu’on a attendues longtemps (comme ses premiers pas),

des premières fois qui comptent (comme la première cuillère de purée),

des premières fois stressantes (comme le premier jour chez la gardienne),

des premières fois qui en annoncent bien d’autres (comme le premier rhume),

des premières fois toutes bêtes (comme le premier tour à vélo derrière Papa ou Maman),

des premières fois traditionnelles (comme la première dent),

des premières fois originales (comme la première cuillère de moutarde au piment d’espelette)…

J’aime graver toutes ces (ses) premières fois, parce que ce seront aussi les dernières (oui, je m’arrête à 2 enfants, remember). Et je ne sais pas pourquoi, la « première fois » qu’on a vécue ce matin m’a émue, m’a chamboulée, m’a fait prendre conscience de beaucoup de choses.

Surtout qu’il faut que je me rende à l’évidence : BébéCha n’est plus un bébé. Oui, je le sais, je le dis et je le répète souvent, elle a 19 mois après tout… mais j’ai encore du mal à y croire. Parce qu’en un sens, elle sera toujours ma petite dernière, mon bébé, ma toute petite, mon mini volcan, ma cerise sur le gâteau familial.

Alors, ce matin, quand je me suis aperçue que ses petits cheveux blonds aux reflets dorés étaient assez longs pour faire des couettes, j’étais toute émue (oui, je sais, j’avais dit que j’étais pas vraiment « guimauve, cœur et paillettes », mais de temps en temps, la carapace craque !).

Cette première « coiffure » fait d’elle une vraie petite fille. Qui devient coquette et qui prend conscience de son effet sur nous. Qui va sur ses 2 ans tout doucement. Qui mène la danse avec ses copains chez sa gardienne. Qui pique des crises à la piscine. Qui adore enfiler sa robe de princesse et la faire tourner. Qui aime se regarder dans la glace. Qui n’est pas avare en câlins et en bisous. Qui nous fait rire beaucoup. Qui veut prendre de plus en plus d’autonomie dans chaque geste du quotidien.

Une petite blondinette aux jolies couettes qui prend sa place dans notre famille et dans le monde qui l’entoure.

Alors BébéCha, ma jolie Blondinette, j’ai envie de te dire… « aussi anodine soit-elle, cette première fois a beaucoup compté pour ta Maman qui est tellement fan de la petite personne que tu deviens » ❤

Il y aura beaucoup d’autres couettes, c’est sûr 🙂

Publicités