Pourquoi mon mardi est si sacré

Être une working mum, je l’ai déjà exprimé à plusieurs reprises sur le blog, c’est être remplie de paradoxes. Vouloir être ici et là en même temps. Mener une carrière, gravir les échelons professionnels, tout en étant présente pour ses enfants, les petits moments du quotidien comme les grandes étapes. C’est difficile de mener de front les deux. Tellement difficile que parfois l’un prend le pas sur l’autre.

Le plus compliqué pour moi, c’est de partir le matin sur la pointe des pieds, en faisant le moins de bruit possible pour ne réveiller personne. Je fais un petit bisou à PapaGirls encore endormi, mais je pars sans prendre ma « dose » d’elles. Comme un petit manque qui s’installe dès le début de la journée et ne me quitte jamais, jusqu’à ce que je passe le seuil de la porte et retrouve leurs sourires le soir.

Mais dans cette semaine infernale, j’ai la chance – grâce à mon employeur – de pouvoir bénéficier d’une journée de télétravail par semaine. C’est mon mardi sacré (ou mon sacré mardi, c’est selon). C’est d’abord un jour que j’ai choisi par facilité, car les filles ont piscine le mardi, donc je suis rapidement mobilisable pour embarquer la petite troupe.

Mais au fil des ans, ce mardi sacré, je le savoure de plus en plus. Il me permet d’abord de travailler efficacement et dans le calme. De me concentrer sur des dossiers ou des articles de fond que je dois rédiger pour mon boulot. De profiter de ma pause dans mon salon ou sur ma terrasse quand le temps le permet. D’éteindre mon PC et d’être auprès de mes filles la seconde d’après.

Mais surtout, mon mardi sacré commence toujours par le plus délicieux des moments. Je marche aussi sur la pointe des pieds, j’essaie de faire le moins de bruit possible. A la différence près que c’est pour profiter de ces premiers moments de réveil de mes filles. Les regarder ouvrir les yeux et s’étirer comme des petits chats. Me dire bonjour d’une voix encore un peu enrouée. Me raconter les rêves qui ont parsemé leur nuit. Et puis se blottir contre moi, comme quand elles étaient toutes petites. Moi, je me shoote de ce moment. De cette odeur si particulière de dodo qui émane de leurs cheveux et de leur petit corps encore tout chaud. Ce moment-là, j’aimerais le faire durer le plus longtemps possible.

Le mardi matin, chez nous, a toujours un petit goût de dimanche, le temps de quelques minutes. Et ça, c’est sacré.

°°°
Crédit photo : Elite presse
Publicités

6 réflexions sur “Pourquoi mon mardi est si sacré

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s